22 oct. 2007

Rösti

Cuisiner des pommes de terre me ramène inlassablement à Lille où la baby-sitter des enfants laissait toujours de côté les plats que je lui préparais. J’ai fini par comprendre qu’elle ne courait pas après ma cuisine trop innovante à ses yeux et qu’elle se nourrissait quasi exclusivement de pommes de terre. De ce fait, elle avait du mal à concevoir l’absence de friteuse à la maison et l’absence de mayonnaise dans le frigo. Peu avant notre départ, ne manquant pas d’humour, elle m’offrit un livre de cuisine consacré entièrement à la fameuse tubercule. Voulant lui faire plaisir, je me lançais dans la préparation de galettes de pommes de terre mais la réalisation de la recette se solda par un échec cuisant après une séquence cuisson chaotique.
Arrivée en Allemagne et voyant ce plat à la carte de nombreux restaurants, l’envie me repris et puis je n’allais quand même pas me laisser abattre par une patate à la cuisson récalcitrante !
Et là miracle, ça a marché. Je ne sais pas si c’est l’air des montagnes. En effet, depuis quelques jours, la neige est arrivée. Bientôt, à nous ski, raclette, fondue, goulasch et autres plats bien roboratifs. Pour l’ouverture de cette saison hivernale un peu précoce, je vous propose donc une recette de Rösti, les galettes de pommes de terre de nos voisins suisses.

400 gr de pommes de terre
100 gr de carottes
50 gr de pomme fruit
50 gr de fromage râpé
1 œuf
Poivre

Epluchez, lavez, et râpez les légumes et les fruits. Versez-les dans un saladier et laissez reposer. Après 20 minutes, pressez avec les mains pour éliminer le liquide. Ajoutez le fromage râpé, l’œuf, le poivre et mélangez. Faites fondre un peu de beurre dans une poêle à blinis. Former une galette avec une portion de la préparation et mettre à cuire 6 minutes à température moyenne. Retournez la galette à l’aide d’une assiette et poursuivez la cuisson de l’autre côté. Après la cuisson, laissez reposer la galette sur du papier absorbant.

Mon grain de sel
La recette originale, c’est 100% pommes de terre. En accompagnement ou en plat principal avec une salade, c’est tout simplement succulent. Préparées d’avance, vous pourrez les faire réchauffer au four à température très douce. Evitez le micro-onde, elles auraient tendance à perdre leur côté croustillant. Ca serait dommage, non?

Mémo en V.O. :
400 g Kartoffeln, 100 g Möhren, 50 g Äpfel, 50 g geriebener Bergkäse, 1 Ei, Pfeffer

Gemüse und Obst schälen, waschen und reiben. 20 Minuten in einer Schüssel ruhen lassen. Kartoffelnmasse mit beiden Händen fest auspressen. Die ausgepresste Flüssigkeit weggieβen. Geriebener Käse, Ei und Pfeffer unter die Kartoffelnmasse mischen. 1 TL Butter in einer Blinispfanne zerlassen. 1 Portion Rösti bei mittlerer Hitze in ca. 6 Minuten braten. Die Rösti mit einer Teller wenden und auf der anderen Seite nochmals während 6 Minuten fertig braten. Rösti mit Küchenpapier entfetten.
Kreativ Küche 10/2007

25 commentaires:

Olivier a dit…

Il faut être un peu en altitude et surtout, que le climat soit continental pour réussir cette recette....
C'est un vrai délice avec un morceau de fumé....

Eryn a dit…

Que de souvenirs les rostis !

Je te prends cette recette, c'est une bonne idée avec carottes et pomme :)

Bonne journée,

Sophie a dit…

Superbe tes röstis! Ca me donne envie d'en refaire!

Lili a dit…

J'adore les rostis mais je ne pense jamais à en faire, il faut que j'y pense un des ces jours.
Merci de m'avoir fait penser !!

Chris a dit…

En Bretagne pas de neige (hélas!! les hivers enneigés de mon enfance me manquent) mais les rostis seront bien venus quand même... quelle bonne idée d'y mettre des pommes fruits!

Lauriana a dit…

Ah les rostis, c'est beau, c'est bon, c'est authentique.

Anonyme a dit…

ça donne sacrément envie! J'ai justement des carottes, des pommes et pommes de terre que je doit faire ce soir. Grâce à toi, je sais ce que je vais en faire! ;-)

Au fait, j'ai essayé déjà une première fois de te laisser un message sur ton billet "légumes bio à gogo", mais après quelques essais infructueux, j'ai abandonné... Je voulais savoir où tu trouvais tes paniers de légumes, car j'aimerai aussi fonctionner avec ce système et je n'arrive pas à trouver (j'apprends l'allemand, mais depuis trop peu de temps que pour me débrouiller assez et trouver seule sur le net :-$). Par contre, avec l'adresse ou le nom, je pourrai les appeler et m'en sortir je pense ^^

En tout cas, j'ai beaucoup de plaisir à venir sur ton blog depuis quelques temps!

Esther (vivant à Munich depuis quelques mois seulement)

Bolli a dit…

Dein Deutsch ist parfait!!!

J'aime bien le fait que tu as mélangé avec une pomme pomme et des carottes, ça change!

bea at la tartine gourmande a dit…

Oh oui, j'adore. Marrant, j'en ai fait hier soir aussi, mais avec d'autres legumes. Comme toi, ce sont des souvenirs precieux.

Flo Bretzel a dit…

Olivier, je crois que c'est ça, le climat...
Eryn, ça change de la version tradiotionnelle
Sophie, Lilli, Lauriana, allez-y, c'est de saison
Chris, j'aime bien la neige mais pas trop tôt dans la saison
Bolli, je te retourne le compliment pour le français
Bea, les grands esprits...

Flo Bretzel a dit…

Esther,
Cette fois-ci, message bien reçu. Bienvenue à Munich et sur mon blog. La société qui me livre les fruits et les légumes s'appelle Amperhof et ils sont sur Internet. N'hésites pas à me contacter par mail (clique sur contactez-moi dans Afficher mon profil complet) si tu as besoin d'autres renseignements ou info concernant cette nouvelle vie et cette nouvelle ville. A bientôt.

Clairechen a dit…

Yammi, Yammi!!! Rievkooche!!!! Ich liebe Rievkooche!!! Ici dans la région on les mange avec de la compote de pommes!! Un régal!! Il faut que je fasse publie ma recette pour la mettre sur mon blog!

Flo Bretzel a dit…

Clairechen, effectivement dans certains restaurants, ils l'accompagnent de compote

Mamina a dit…

Ils sont magnifiques, avec ta recette, je vais peut-être ENFIN les réussir!

Flo Bretzel a dit…

Mamina, il y a de grandes chances!

Flo a dit…

Un vrai petit bonheur ces röstis !!! Je n'en ai jamais fais, en Alsace nous préférons nos grumbeerekiechle ! Mais cette recette mérite d'être testée :-) Bisous

Flo Bretzel a dit…

Flo, et moi je dois découvrir tes grumbeerekiechle, pas si faciles à ortographier

Anonyme a dit…

merci pour tout! Je vais de ce pas me renseigner!

Esther

lefrancbuveur a dit…

ciao Flo, très bien ce plat!je l'adore!

Miss Tiny a dit…

Je ne crois pas me tromper en disant que c'est la 1ère fois que je traîne mes guêtres sur ton blog. Eh bien, je ne suis pas déçue car c'est tout bonnement divin!!! Tes rösti mettent l'eau à la bouche (surtout lorsqu'on découvre les ingrédients), ton cheesecake dalmatien est mortel (je veux du Philadelphia!!!!!! A bas Nestlé et son lobbying pour interdire Kraft sur le sol français!!!), ton carrot cake laisse rêveur, ton velouté au chèvre frais réchauffe les coeurs... Bref, jolie découverte que ce blog. Tu as bien fait de poster un comm' sur le mien!!!
A suivre...
Bizzzzz,
Alexandra

Flo Bretzel a dit…

Le franc buveur et Miss Tiny, que dire à part Merci!

$ha a dit…

Une bonne idée d'y ajouter une touche sucrée!

Sonka a dit…

Pour compléter Clairechen et puisque ton objectif est d'apprendre l'allemand, je me permet d'ajouter des infos linguistiques (peut-être ne t'apprendront-elles rien ?) : les röstis s'appellent Reibekuchen dans le Sud de l'Allemagne et Kartoffelpuffer dans le Nord. Et en effet, il est traditionnel de les manger avec de la compote de pommes, pas seulement au resto, mais dans toutes les familles :)

Flo Bretzel a dit…

Sha, c'est la Bretzel touch
Sonka, merci pour ces précisions culturelles

Botacook a dit…

C'est une recette à tester, ça c'est sûr :)