13 avr. 2018

Coworking Kozy et gâteau au yaourt


La semaine dernière, j’ai participé au Forum Elle Active 2018 organisé au CESE (Conseil économique social et environnemental) à Paris. Le thème cette année : se réinventer. Inutile de vous dire que ça me parle. Professionnellement mais également personnellement car avoir des ados à la maison permet de se remettre en question très très souvent. 
A l’occasion de ce forum, des rencontres avec des femmes inspirantes  : Marlène Schiappa que l’on ne présente plus, la journaliste Alix Girod de l’Ain dont je suis une grande fan mais aussi Maud Bailly dont le leitmotiv « la vie a plus d’imagination que nous » m’a bien plu ou encore Rachel Vanier à la fois romancière et directrice de la communication chez Station F. Comme quoi, avoir plusieurs jobs à la fois c’est possible et peut être même souhaitable. Un double projet de vie professionnelle : salariée au bureau entourée de collègues et  créatrice solitaire en auto-entrepreneur. Les auto-entrepreneurs, justement, Sophie Vouteau en parle dans  son livre. Pas le côté glamour (ouais j’suis à mon compte et j’bosse dans la com) mais plutôt l’envers du décor, une réalité moins pailletée. Certes, tu es libre mais il faut cumuler de très nombreuses missions pour faire bouillir la marmite. Et puis la gestion familiale, c’est Kiki le Kiki de tous les Kikis qui s’y colle surtout pendant les vacances scolaires avec intrusion des Kinder sur ton lieu de travail. J’ai tenté la pancarte « Ne pas déranger sauf si j’ai gagné au Loto ! » mais je me demande parfois s’ils savent lire. Sinon, tu es souvent seule, non pas face à la mer comme Calo et Passi,  mais face à ton ordi. Et puis, tu trouves toujours le moyen de t’interrompre pour aller lancer une machine, réaliser que tu n’as pas arrosé tes plantes depuis des lustres, démarrer ton Osso buco pour le diner,… Alors avec ma copine Sabine, indépendante également, nous avons décidé de tester le Coworking chez Kozy sur l’heure du déjeuner et l’après-midi avant de filer récupérer Bretzel Jr à l’école.
Chez Kozy, l’accueil est sympa, la musique est bonne, bonne, bonne, y a même Oscar and the Wolf dans la playlist (coeur avec les doigts), le wifi fonctionne bien et le café est relativement calme jusqu’à 15h30 (ensuite les touristes rappliquent et c’est un poil plus bruyant). Un bilan globalement positif pour cette première expérience de coworking si l'on exclut le verre d’eau que mon voisin a renversé sur mon ordi (mais pas de casse zum Glück). Concentrée, j’ai bien avancé sur mes différents  projets. A la carte pour se restaurer, des  plats salés froids et chauds (sans gluten pour certains), des boissons chaudes, des jus pressés et des pâtisseries bien tentantes dont un délicieux gâteau au yaourt à la texture extraordinaire. Cela m’a donné envie de revenir aux essentiels. Je vous propose donc aujourd’hui une bonne vieille recette kinderleicht de gâteau au yaourt réalisable par tous y compris les plus petits. Bonne journée et viel Spaβ !

1 yaourt nature 125g
2 pots de sucre
3 oeufs
3 pots de farine
1 sachet de levure chimique
1/2 pot d'huile
1 orange bio 

Préchauffez le four therm.6 (180°). Versez le yaourt dans un saladier. Ajoutez le sucre et les oeufs. Mélangez. Incorporez la farine et la levure. Mélangez. Ajoutez l'huile et le zeste d'orange et mélangez à nouveau. Beurrez un moule à cake et saupoudrez de sucre glace. Secouez pour retirer l’excédent et versez la pâte dans le moule. Enfournez pour 40 minutes environ. Le gâteau est cuit lorsque la pointe du couteau ressort sèche. Laissez reposer puis démoulez et laissez refroidir le gâteau sur une grille.

Mon grain de sel
Nous avons travaillé au Kozy Bosquet mais il existe deux autres adresses dans Paris  : Kozy Ponthieu dans le 8ème et Kozy Lafayette dans le 9ème.

Mémo en V.O. : gâteau au yaourt - der Yoghurt-Kuchen

Vous voulez recevoir la Newsletter Bretzel & Café Crème par mail? 
Abonnez-vous dans le menu déroulant à droite de l’écran.