10 sept. 2012

Premières impressions de rentrée


La rentrée 2012 à Vienne, c’est fait. Je regarde les enfants évoluer sereinement dans leur nouvel environnement, impressionnée par leurs capacités d’adaptation. 
Cocobello trouve que sa nouvelle maîtresse est aussi sympa que Marie-Alix -clic- (ce n’est pas peu dire). Lillifee adore la cantine et pense que le chef mérite une étoile. Bretzel Junior, lui, est fier comme un pape lorsqu’il monte dans son bus le matin.
Bien sûr, comme tous les ans -clic- il y a les incontournables réunions parents-professeurs.
A l’école maternelle, fréquentée majoritairement par des autrichiens, ça discute sévère quand arrive la question du goûter. Un papa se lève et se lance en allemand dans une longue diatribe contre les sucreries puis enchaine sur les bienfaits des fruits et légumes. En résumé, rien de tel qu’un bon morceau de poivron au goûter! Que ceux qui sont tentés lèvent le doigt...
Pour les évaluations, re-débat. Ces pauvres petits risquent d’être perturbés par un système de notation trop sévère (un Smiley!!). C’est bien trop tôt. Enfin quoi, il faut les laisser jouer, s’aérer, res-pi-rer.

Je me pose toujours à la question à l’issue de ces réunions : pourquoi les parents inscrivent leur enfant dans le système français si ledit sytème ne leur convient pas? Viel Spaβ !

Mon grain de sel
Et pour ceux qui ne digèrent pas le poivron cru, une recette de poivrons en curry. La recette est ici -clic-.

Mémo en V.O. : sucrerie  - die Süβigkeit

Si vous voulez recevoir les nouveaux articles de Bretzel et Café Crème directement dans votre boîte e-mail dès qu’ils sont publiés, abonnez-vous à ma Newsletter dans le menu déroulant à droite de l’écran.

7 commentaires:

Agnès a dit…

Bonjour,
Pour avoir travaillé six ans dans un jardin d'enfants autrichien, je peux vous dire que les enfants (pas tous bien sûr) adorent le poivron cru à 9.30 le matin... Si, si... Et même qu'ils en redemandent !
Mon cadette actuellement 20 mois en raffole, ma grande de 4 ans ne veut pas en entendre parler.

Nous procédions de la manière suivante : lundi pain bis (Landbort ou Mischbrot), beurre, éventuellement confiture (le pain blanc est exceptionnel en Autriche, et je dois avouer, pas très bon), mardi fruits ou légumes suivant le marché (carottes, tomates, poivrons, concombre, radis, chou rave, pommes, oranges, bananes, raisin etc..., avec éventuellement une sauce au yaourt ou du fromage à tartiner pour accompagner les crudités et du pain style nordique (noir avec des graines). Le mercredi nous avions du yaourt avec du müsli ou des corn-flakes, le jeudi du pain aux graines de tournesol avec du beurre et du fromage (type Gouda) ou de la saucisse (Extrawurst, type mortadelle mais sans les morceaux), le vendredi compote et boudoirs ou bien brioche + beurre (c'est le goûter auquel je n'ai jamais pu m'habituer : la brioche est déjà au beurre et on ajoute une couche d'un à deux mm de beurre).
Il faut savoir que la tartine en Autriche, le Butterbrot est très beurrée. On dépose littéralement une couche de beurre sur le pain.
Et voilà...
Bis nächstes Mal ;)
Agnès

Flo Bretzel a dit…

Agnès,
Les ainés ont pratiqué le Kindergarten bavarois et je confirme que les enfants sont très flexibles. Depuis ce temps-là, ils n'ont rien contre une tartine de Leberwurst au petit-déjeuner. En revanche, ils apprécient aussi une part de gâteau au goûter:)

gingko a dit…

Oh moi je mange du poivron cru à n'importe quelle heure depuis que je vis ici..
Pour ce qui est de ta réflexion sur les inscriptions des enfants autrichiens dans une institution cadrée sur le système français, je crois tout simplement que les gens aiment bien râler, comparer par la négative.. et que rien n'est parfait pour ces gens-là.. même pas le système français!
Mais c'est qui qui prépare le goûter en fait?? l'école maternelle ou les parents??

Flo Bretzel a dit…

Gingko,
C'est nous mais par roulement pendant une semaine pour l'ensemble de la classe.

gingko a dit…

ça, pour le coup, c'est une drôle d'idée!!!!! Je comprends que ça permet à certains enfants de découvrir autre chose que ce qu'ils ont d'habitude.. mais c'est du travail!!

Flo Bretzel a dit…

Gingko,
Ca demande un peu de logistique mais je trouve que c'est plutôt une bonne chose. Une semaine de boulot et hop, ensuite, t'es tranquille:)

MamaShift a dit…

Je vais dire a ma petite pour la cantine! Elle a connu la cantine en Lituanie, et a goute la liberte de revenir a la maison, ici a Strasbourg, donc n'est pas ravie de savoir que la cantine est obligatoire a Vienne (on arrive en aout!). Merci pour ces billets! Je devore les infos sur Vienne, et surtout sur le lycee (ma grande ne veut rien entendre de retourner dans le systeme francais apres plus de cinq ans).